H'ag HaSouccot : Prêt pour le bouquet final ? 5775 - Blog d'articles parus dans divers journaux - Consistoire de Lyon

Aller au contenu

Menu principal :

H'ag HaSouccot : Prêt pour le bouquet final ? 5775

Publié par dans Fêtes ·
Tags: Souccot5775

L'émotion dégagée par les festivités du mois de Tichri est une sinusoïde.

Cette émotion, tantôt grave, tantôt joyeuse, nous permet de mesurer l'importance et la complexité de notre rôle dans notre procès spirituel.

Oxymore des émotions, La fête de souccot nous intrigue : Servir D. dans la crainte pour Roch Hachana et Yom Kippour, puis transcender cette crainte et à souccot la transformer en amour et en joie, telle est notre mission.
Mais est-ce vraiment possible ? Comment transcender sa peur ? peut-on se réjouir en des circonstances si délicates ? Quel détenu irait se réjouir sans attendre le verdict?
C'est pourtant ce que la Torah nous ordonne :

" Vous prendrez, le premier jour, du fruit de l'arbre hadar, des branches de palmier, des rameaux de l'arbre aboth et des saules de rivière; et vous vous réjouirez, en présence de l'Éternel votre Dieu, pendant sept jours " (Vayikra 23,40)

Le rav Salomon Ephraim de Luntschitz (1550 - 1619), explique ce verset en se basant sur le Midrach Vayikra rabba (30,7) : Bien sûr, il y a différentes catégories de juifs : ceux qui se sont préparés depuis longtemps, déjà bien avant le début de l'année, puis ceux qui profitent des dix jours de pénitence, et enfin, ceux qui les rejoignent à Yom Kippour.

Le texte exprime ces nuances dans l'énoncé du bouquet de la réjouissance : le cédrat, la branche de palmier, la branche de myrte et la branche de saule.
Chaque branche a une particularité : le cédrat a bon goût et une bonne odeur, il représente l'homme parfait qui étudie et perfectionne son intérieur, sans arrêter d'agir autour de lui.
Le palmier, qui produit des dattes, a du goût, mais pas d'odeur; de même la myrte a bonne odeur mais pas de goût; ces deux végétaux représentent les personnes moyennes.
Enfin le saule n'a ni goût, ni odeur, il n'étudie pas, il ne prodigue aucun bienfait autour de lui, c'est l'homme mauvais.

Mais si le saule est mauvais, pourquoi l'inclure au bouquet ? S'il s'agit précisément de se réjouir en présence de D., pourquoi gâcher un si joli cédrat avec une branche de saule, si insipide ?
Car le destin de tous les juifs est forgé dans le même bloc, et que seul D. est détenteur de la justice et du jugement; aucun Homme ne peut juger son prochain. Si les quartes espèces sont réunies, il n'y a plus lieu d'avoir peur du jugement; grâce à l'union, seule la joie subsiste

A l'époque, lorsqu'arrivait le jour du jugement, jour durant lequel Israël, en qualité de peuple, était jugé, le grand prêtre, porteur de la volonté du peuple, pressait lui aussi dans son encensoir plusieurs types de plantes afin que toutes les odeurs, bonnes et mauvaises,  ne fassent plus qu'une.

Qu'importe ce que mon frère a dit, fait, pensé, si je le condamne, je me condamne et lorsque je le sauve, je me sauve.

A l'instar du grand prêtre, lorsqu'à Souccot nous joignons ces différentes plantes dans un même bouquet, nous réaffirmons l'unité du peuple juif et nous brandissons avec fierté toutes les facettes de notre peuple.
Seulement alors nous sera t'il permis de nous "réjouir auprès de l'Eternel", ainsi, le parfum de la joie véritable sera à l'image de ce bouquet : union d'une multitude de fragrances subtiles et délicates pour un parfum inégalable.


חג סוכותמח





Aucun commentaire

Retourner au contenu | Retourner au menu