L'enterrement - Consistoire de Lyon

Aller au contenu

Menu principal :

Vie juive > Cycle de la vie > Règles du deuil


Au salon funéraire la  Hévra  procède à la lecture des  Téhillim  (Psaumes)

Au salon funéraire la Hévra procède à la lecture des Téhillim (Psaumes)
1) En arrivant au cimetiere, on attend la famille, on rejoint le corbillard à l’entrée du carré, on demande à prendre le cercueil, puis on s’avance en l’accompagant  vers l’emplacement  en disant le psaume 91

2) On place le cercueil sur des tréteaux et on dit l'oraison.

3)  Chacun jete de la main gauche trois pelletés de terre sur la tombe. Il ne faut pas se passer la pelle à la main, mais la posez par terre.

4)  Avant la fermeture du cercueil la famille demande pardon au défunt des fautes qu'elle a pu commettre à son égard

5) inhumation

6) tsidouk hadin

7) Kadich, en dehors du carré si possible.
8) 7.4. La qériâ, si celle ci n'a pas été faite lors de la constatation du décès, s'effectue debout et s'accompagne de la bénédiction :
Baroukh atta a'donaï él'ohénou mélékh ha-ôlam dayane ha-émet.
7.5. Pour le père ou la mère la qériâ se fait sur la partie gauche de la chemise portée à partir de la clavicule en allant vers le cœur, sur une longueur d'au moins 10 cm.
7.6. Pour les autres proches, la qériâ se fait à la partie droite de la chemise sur une longueur d'au moins 10 cm.

9) On présente les condoleances au defunt , puis on lui explique l'essentiel  des lois du deuil .

Après l'enterrement

- Rendre une visite de condoléances est un acte de compassion rattaché au message de D'ieu au peuple juif (Yéchâya 40,1) : Consolez, consolez mon peuple.... La visite de condoléances durant la chivâ aide celui qui est en deuil à traverser la période de solitude et de dépression.



 
Retourner au contenu | Retourner au menu