Lexique - Consistoire de Lyon

Aller au contenu

Menu principal :

Vie juive > Cycle de la vie > Bar/bat Mitsva > La paracha

Vous trouverez içi quelques definitions des notions les plus importantes du judaïsme :
A
- B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

A -


B -


C -


Chabbat :
Le chabbat ou shabbat (hébreu :
שבת - cessation) ou shabbes en yiddish est le jour de repos assigné au septième jour de la semaine juive, le samedi, qui commence dès la tombée de la nuit du vendredi soir.
Il est observé par beaucoup de juifs, indépendamment de leur degré de pratique. Il commence le vendredi, 18 minutes avant le coucher du soleil et se termine le samedi après l'apparition des 3 premières étoiles (approximativement 40 minutes après le coucher du soleil), soit une durée variant entre 25 heures et 25 heures 30 selon les saisons.
« Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié. "Exode 20:8-11"
(src:wikipedia)

Cacheroute :
La cacheroute ou kashrout (en hébreu :
כשרות המטבח והמאכלים kashrout hamitba'h véhamaakhalim, « convenance de la cuisine et des aliments ») est le code alimentaire prescrit aux enfants d'Israël dans la Bible hébraïque. Elle constitue l'un des principaux fondements de la Loi, de la pensée et de la culture juive.
Elle regroupe d'une part l'ensemble des critères désignant un aliment (animal ou végétal) comme permis ou non à la consommation et, d'autre part, l'ensemble des lois permettant de les préparer ou de les rendre propres à la consommation. Les aliments en conformité avec ces lois sont dits kascher, « aptes » ou « convenables » à la consommation.
(src: wikipedia)

D -



Di.eu : Le nom le plus important de Dieu dans le judaïsme est le Tétragramme, le nom à quatre lettres de Dieu, Youd-Heh-Waw-Heh,
י-ה-ו-ה . Il apparaît dans le second chapitre de Genèse (ou, selon certains, à la fin du premier en notarikon : Yom Hashishi Vaykhoulou Hashamaïm --le sixième jour. Furent achevés les cieux) et est habituellement rendu par « le Seigneur ».
L'hébraïste Joel M. Hoffman suggère qu'il n'eut jamais de prononciation. En effet, certains textes antiques, notamment les Manuscrits de Qumran, portent le Tétragramme en caractères paléo-hébraïques, contrastant avec le reste du texte, écrit en caractères carrés, et on pense que, même à cette période, on le lisait Adonaï, « Mon Seigneur ».
Il s'agit du cas le plus connu de qeri-ketiv (« lu-écrit », différence flagrante entre l'écrit et la prononciation), YHWH se lisant Adonaï. Le plus souvent, on preferera l'appeler "Hachem" « le Nom » pour éviter de prononcer ce qui est interdit : « le nom de Dieu ».
Il fut, Il est, Il sera. En un mot, l'Éternel. (src: wikipedia)

E -


F -


G -


H-


I -


J -


K -


L -


M -



Mikveh :

Le miqvé (rassemblement de l'eau) est un bain rituel de purification ou tévila,organisé selon des règles très précises, en liaison avec les pratiques du Temple.  
Aujourd'hui, il est surtout pratiqué  
- après les périodes menstruelles ou des pollutions  (Vayiqra 15)
- ou dans l'intention de purification morale et spirituelle, tant par les hommes que par les femmes, spécialement avant le Chabbate et les principales fêtes ;  
- également avant le mariage,
- avant la conversion au judaïsme (Yévamot 46a),
- après le contact d'un mort (comme avant de participer à des rites du Temple, Bamidbar 19)
- pour les nouveaux ustensiles fabriqués par des non-juifs (Bamidbar 31, 22-23).  
Le Traité du Talmud Mikvaote détaille les règles très précises de construction d'un miqvé valide. (Vayiqra 15 ; Bamidbar 19 et 31. 22-23). Le Michné Torah de Maïmonide ou le Choulhane Aroukh développent cela avec précision. source: modia.org

N -



Nidda :
C'est l'état de la femme pendant la période du mois pendant laquelle elle ne peut pas avoir de relations conjugales, selon la Torah, ou après une naissance (Vayiqra 12. 1-5 et 15. 19-24), ou après des écoulements. Il est dit qu'elle est "nidda". Le rite du miqvé marque la fin de cette période. Ces questions sont précisées dans le Traité Nidda, composé de 10 chapitres ; il est le 7e des 12 traités de la dernière partie de la Michna, la 6e, intitulée Tahorote.  
Cet état de séparation dure pendant la période des règles et 7 jours supplémentaires (chévâ néqiyim, sept propres) dont la fonction est de raviver l'affection et le désir dans le couple (Traité Nidda 31 b). source: modia.org

O -


P -


Q -


R -


S -


T -


U -


V -


W -


X -


Y -




Yom Kippour :
(hébreu : יום הכיפורים Yom Hakippourim « le jour des propitiations »), également appelé le Jour du Grand Pardon, est une fête juive considérée comme la plus sainte de l’année juive.
Observé le dixième jour du mois de tishri, en terre d’Israël comme en diaspora, le jour représente la culmination d’une période pénitentielle de dix ou quarante jours selon qu’elle est inaugurée à Roch Hachana ou au mois d’eloul. Il a lieu, selon les années, en septembre ou en octobre dans le calendrier grégorien.
Outre un chômage et un jeûne complets, Yom Kippour est marqué par d’autres rites de mortification. Cinq offices de prière, de nombreuses compositions liturgiques, confessions et autres coutumes dont le jeûne de la parole viennent renforcer l’atmosphère austère et solennelle du jour.

Yom Tov :
Un yom tov (hébreu :
יום טוב « jour faste ») désigne une date fixée par la Bible dans le calendrier hébreu comme convocation sainte.
De caractère joyeux, il se caractérisait au temps de la Bible par des offrandes particulières et, de nos jours, par des offices de prière et célébrations diverses. Le travail y est, comme à chabbat, interdit, en dehors des activités nécessaires à la préparation des repas de fête.

Z -








 
Retourner au contenu | Retourner au menu